mardi 5 mai 2009

Il était une fois - Episode final


Quand enfin les choses reprirent leur cours normal, nos amis discutèrent une dernière fois ensemble, car l'heure de la séparation était proche.

– Ce fut une belle aventure, et j'en vivrais bien d'autres, déclara Vérité.
– Je ne suis pas contre, approuva Ornella.
– Êtes-vous fous ? J'ai toujours su que vous l'étiez, mais à ce point ! Je prévois quand je serai rentré de rester parmi les miens et de passer ma vie à rire, à chanter et à me remplir la panse, s'écria Libellule.
– Ne te lasseras-tu pas ? Personnellement, je ne pourrais pas, déclara Piscis.
– Je vais vivre comme une reine, mon roudoudou reste le chef suprême de Lostland, mais nous repartons tout de même chez les elfes, annonça Nyssa fièrement.
– Je suis désormais l'oracle attitré du château du roi Pouly, je vais continuer à vivre chez mes parents, mais ton "roudoudou" Nyssa a promis que mon père et ma mère monteraient dans l'échelle sociale. D'ailleurs, il a affirmé qu'avant son départ, il s'arrangerait pour améliorer la condition des prisonniers et de leurs gardiens, dit Pierrot.
– Je reste la fille cadette de Pouly. Je me suis rapprochée de ma sœur aînée et j'en suis heureuse, murmura Yvi comme pour elle même.
– Spiolys et moi, nous allons vivre dans quelque forêt éloignée, nous voulons savourer notre bonheur, nous l'avons attendu si longtemps, déclara Kinglion.
– Nous reviendrons de temps à autre te rendre visite Yvi, précisa Spiolys.
– Ma foi, je suis comme Vérité, je partirais bien en quête d'autres aventures, dit le chevalier avec brusquerie.
Louve fit un signe de la tête vers Itnaï.
– Louve a écrit tout à l'heure qu'elle repartait vivre avec les loups, quant à moi, je ne sais pas trop quoi faire. Je suis orpheline et je n'ai plus de maison, annonça Itnaï.
– Tu peux vivre ici si tu veux, affirma Yvi. D'ailleurs, vous pouvez tous habiter ici, cela serait si bien de rester ensemble, ajouta-t-elle.
– Nous nous reverrons de temps à autres, c'est promis, déclara Vérité.
– Oui, entre deux aventures, nous nous arrêterons au château de Pouly pour faire la pause, enchérit Ornella.
– Nous pourrions aussi fixer un rendez-vous annuel où nous retrouverions au grand complet, proposa Nyssa.
– Cela pourrait être chouette, j'aurai plein de nouvelles plaisanteries dans ma besace, approuva Libellule.
– Pour ce que valent tes blagues... commença Piscis en souriant.
– Mais il est très bien mon humour ! s'indigna le lutin en riant franchement.
– Cela me rappelle quelque chose ces deux répliques, j'ai déjà entendu ça quelque part, plaisanta le chevalier.
– Il va falloir se quitter, coupa Kinglion.
– Ne sois pas si pressé ! protesta Spiolys.
– Il sait qu'il faudra le faire, alors il a raison, autant le faire maintenant, expliqua doctement le petit oracle.
Ils se saluèrent donc tous chaleureusement et chacun se prépara à partir ou à s'installer dans le château de Pouly. Cependant, alors que tout le monde était sorti, Itnaï retint le chevalier.
– Qu’est-ce qu'il y a ?
– J'ai une question à te poser, répondit Itnaï.
– Ma parole, ne me dis pas que tu es devenue comme Louve !
– Non, je ne serai jamais aussi imaginative qu'elle pour les questions, mais il y en a une que personne ne t'a posée par oubli ou par discrétion, et moi, je brûle d'en connaître la réponse.
– Ne perds pas de temps !
– Plus rien ne nécessite que l'on se dépêche pourtant...
– Pas vraiment, mais je suis curieux.
– Comment t'appelles-tu ?
– Mon nom, c'est vrai que je ne l'ai jamais dit. Mystère.
– Alors ?
– Alors, je te l'ai dit.
– C'est Mystère, ton prénom ?
– Oui, puisque je te l'ai dit !
– Dis-moi, Mystère, veux-tu vraiment repartir à l'aventure ?
– Pas comme Louve, hein ? L'aventure me tente assez oui.
– Sache que je t'attendrai Mystère, déclara Itnaï et sur cette phrase, elle s'en fut en courant.
Le chevalier se précipita à sa suite, mais Itnaï était déjà loin. En tournant pour la suivre dans le couloir, Mystère rentra dans quelqu'un... quelqu'un... qui n'était autre que le chef suprême.
– Qu'est-ce que c'est que cette manie de courir dans le couloir ! s'exclama le chef.


Epilogue

Vérité et Ornella vécurent pleins d'aventures et s'en sortirent toujours indemnes malgré le fait que la sorcière ait, comment dire, une fâcheuse tendance à oublier ses formules. Kinglion et Spiolys se marièrent et eurent beaucoup beaucoup d'enfants dans leur petit coin de forêt où ils parvinrent à vivre d'amour et d'eau fraîche ( Il faut préciser que cette utopie marche seulement à Lostland, et dans les contes, et dans les livres et... )
Nyssa et le chef se disputèrent pas mal, MAIS à chaque fois tout se terminait bien, aussi on peut dire qu'ils vécurent heureux et l'on peut affirmer qu'ils eurent pas mal de petits elfes. Louve vécut ce que vivent les loups, une vie riche où elle passa son temps à se poser des questions, ceci dit, elle eut bien quelques louveteaux aussi. Le chevalier Mystère quand il eut vécu son soûl d'aventures demeura paisiblement au côté de la fluette Itnaï qui se consola d'avoir perdu quelques années de vie en élevant une ribambelle d'enfants.
Libellule vécut très longtemps, c'est normal pour les lutins, et il écrivit un splendide livre intitulé "La vie en plaisanteries ou histoires trolles." Enial et Yvi se marièrent avec de beaux et aimables princes d'une autre contrée et eurent beaucoup d'enfants... L'oracle grandit et lui aussi se maria. Le centaure à l'allure de poisson vécut très heureux, mais resta célibataire. Les Skins reprirent leurs rôles de fidèles serviteurs auprès de Pouly qui demeura tout aussi incapable et paresseux qu'il avait toujours été.
Les jongleurs allant de château en château contèrent l'aventures des douze mois. Ils la grossirent, la transformèrent et y ajoutèrent des milliers de monstres, de dragons, de fantômes, et d'araignées gigantesques... Ils chantèrent aussi de grandes ballades sur les héros eux-mêmes.
Comme dirait Libellule, «Ces gens qui chantent, quelle plaie!»
Comme dirait le chevalier, « Ils perdent du temps »
Et comme dirait Pouly en étouffant un bâillement et en ouvrant un œil ensommeillé :
« Chut ! »

FIN

1 commentaire:

Michèle a dit…

ça finit bien! c'est bien
mais c'est toujours un peu triste de quitter de sympathiques héros
alors la génération suivante partira-t-elle vivre de nouvelles aventures?
Ou bien le chevalier malgré son nom nous contera-t-il les siennes? Pour notre plus grand plaisir bien sûr!