jeudi 3 juin 2010

L'écrivain artiste, l'écrivain artisan

L'écriture comme tout art s'apprend, selon moi. Ainsi, on peut en maîtriser les techniques, en connaître les rouages et les mécaniques pour produire de bons textes. Cependant, un bon texte n'est pas nécessairement mémorable : il peut procurer du plaisir à la lecture et être aussi sec oublié.

Pour dépasser le stade du bon et entrer dans l'excellence, il faut ce petit plus, ce je-ne-sais-quoi qui fait vibrer une corde sensible chez le lecteur - pas tous, bien sur, car on ne peut plaire à tout le monde.

Se placer devant une feuille, écrire et travailler les mots ne remplacera sans doute jamais complètement la petite étincelle de l'inspiration qui fait courir la plume. L'écrivain est parfois artiste et parfois artisan...

2 commentaires:

Lee Peintre a dit…

Souvent artisan et quelqufois artiste.

Et quand il plait beaucoup il est grand Artiste avec un grand A

Michèle a dit…

On peut se poser la question: la différence ne saute pas forcement aux yeux entre l'artiste et l'artisan. Tout œuvre suppose une rencontre entre le créateur et un public.Au fil de l'histoire tel fut méconnu ou reconnu ou l'inverse...
Cependant que parfois le génie illumine un artiste parait vrai