mercredi 26 mai 2010

Exercice de style : Noël bien avant l'heure

Si cette histoire vous semble charabiastique, amis lecteurs, ne vous étonnez pas, c'est parce qu'elle contient les 20 mots inventés qui ont été définis sur ce site.

Un auant, un orizaboum et une pompinette s'étaient donnés rendez-vous le jour des fryfris afin de préparer Noël. Si l'auant et la pompinette étaient zarzibèles à cette idée, l'orizaboum était quelque peu mélanostalgique. Il faut dire que ce dernier était un peu niaselet.
Ce matin-là, en guise de petit déjeuner, la pompinette fit ce qu'elle faisait par définition, l'auant lacta en grommelant ses céréales et l'orizaboum croquina un petit gâteau. Comme les nuages enfluamaient le ciel, chacun se chaussetta avant de sortir.
L'orizaboum locomotionna ensuite la pompinette et l'auant afin d'aller chercher un sapin. Au moment de couper l'arbre, la pompinette cria, terrorifiée par une ombre menaçante. L'auant lui dit de s'adultiser, mais l'orizaboum défendit la pompinette. Même s'ils furent loin d'avoir envie de se ratatapanter, ils se touspiallèrent avant de se réconcilier et de continuer à noëller.
A la fin de la journée, tout fut prêt pour Noël : les décorations, la nourriture, le sapin, tout était hallucinantissime !

1 commentaire:

Michèle a dit…

Moi ça m'a fait réviser mes pas classiques...Et j'ai feuilleté le dictionnaire avec plaisir.L'auant s'était envolé et l'orizaboum un peu caché, mais sinon ça tient la route...
la lecture m'a rendu zarzibèle