lundi 20 octobre 2008


La vie est une suite de premières fois, car,
à chaque instant qui passe,
nous ne sommes plus tout à fait les mêmes.



1 commentaire:

Michèle a dit…

je suis d'accord. je me sens parfois comme la femme évoquée par Verlaine: ni tout à fait une autre ni tout à fait la même...
permanence et impermanence enchevêtrées