lundi 13 octobre 2008

Sous le signe de la poésie



Le temps s'en va pour la déesse du jour,
le temps s'échappe, il court.



2 commentaires:

Anonyme a dit…

Le temps est là, il faut le prendre, pas de compte à rendre.
Quand on aime on ne compte pas....

Michèle a dit…

9a me fait penser à Bossuet! rien que ça! le temps s'en va madame le temps non c'est nous qui nous en allons