mardi 16 décembre 2008

Alza ou les aventures du livre


Alza, c'est un drôle de prénom pour une adolescente, mais voilà, on ne choisit pas. Les parents sont les responsables et, s'ils ont décidé de prendre les premières lettres de quatre mots choisis au hasard dans une liste dressée par leurs soins, eh bien, on ne peut rien faire. A.L.Z.A. ou Amande Luth Zora Auteur.
On ne peut rien faire non plus si ses parents sont de grands voyageurs qui ont décidé que le jour des quinze ans de leur fille, ils repartiraient en quête d'aventures la laissant se débrouiller seule à la maison. Quant à savoir, si on est responsable d'avoir un caractère taciturne et solitaire, c'est une autre histoire. Seulement, voilà, Alza l'était, aussi était-elle en marge au collège. Pendant la récréation, elle lisait. Parfois même, elle écrivait. Les livres étaient une vraie passion chez elle, car il lui permettait d'échapper à une réalité tour à tour ennuyeuse et difficile.


Résister à la tentation de ne pas se rendre au collège en l'absence de ses parents, était extrêmement dur, mais Alza ne manquait pas de courage et s'y rendait fidèlement. Et c'est ainsi que sur le chemin du retour de l'école, elle découvrit un livre abandonné sous un banc. Son regard avait été attiré par les stries dorées de la couverture alors qu'elle était en train de renouer son lacet. Elle n'avait pu s'empêcher de le ramasser et avait décidé en son for intérieur que son propriétaire ne le méritait pas. Elle l'avait ensuite ramené chez elle et avait délicatement nettoyé sa couverture. Elle le lirait plus tard dans la soirée après avoir fait ses devoirs.

A vingt-et-une heures, confortablement installée au fond de son lit, Alza ouvrit le mystérieux livre. Le titre ainsi que le nom de l'auteur étaient masqués par une tache d'encre. Décidemment le propriétaire originel du livre était peu soigneux ! Elle tourna la page et lut ceci :
Cher lecteur, chère lectrice, pour entrer dans ce monde n'oubliez pas de prononcer le mot "Shazamsésame"
Machinalement, comme malgré elle, Alza répéta à mi-voix les mots, puis lut la phrase suivante :
Le soleil tapait fort ce jour-là quand elle fit son apparition...
Et soudain Alza se retrouva en plein soleil, près d'un lac. Son corps était traversé de curieux picotements. Elle regarda son reflet et vit qu'elle avait changé. Sa chemise de nuit préférée s'était transformée en robe verte qui épousait ses maigres formes d'adolescente et son visage était devenu tout lisse. Alza était entré dans le livre.

Ceci n'est évidemment que le début de l'histoire, l'idée étant de faire vivre tout un tas d'aventures à Alza dans le monde du livre. Quant à la fin, toutes les routes sont ouvertes, mais vous pouvez être certains que le livre à la couverture aux stries dorées se retrouvera sous un autre banc pour permettre à quelqu'un d'autre de vivre à son tour d'étranges aventures...


4 commentaires:

Michèle a dit…

une idée à exploiter d'urgence!
ça démarre bien

Anonyme a dit…

Prenez un livre, lisez-le, commentez-le et libérez-le : c’est ainsi qu’on peut résumer le bookcrossing, une pratique de lecture inventée il y a quelques années

Anonyme a dit…

Fermez les yeux...osez passer de l'autre côté dumiroir

Anonyme a dit…

Ainsi ALSA fait l'école buissonière et donc ALSA tire au Flanc (LOL)