vendredi 12 décembre 2008

Saisons


Printemps, saison du doux soleil, temps des amours
Qui fleurissent, qui s'ouvrent telles des fleurs,
Dévoilant aux yeux du ciel leur doux coeur,
Leur ardeur, après de nombreux jours,
Car, dans la chaleur de l'été,
Tout est permis, rien est joué,
Mais l'automne déjà
Vient ternir cela.
Morne saison :
C'est l'hiver,
Amer,
Mort.


4 commentaires:

Michèle a dit…

l'hellébore est la rose de Noël blanche
des fleurs même en hiver... si le poème se poursuit dans l'autre sens, renaissance, la forme sera celle d'un sablier...
mais ça change le sens!

Nicole a dit…

Très joli poème... même si je ne suis pas de l'avis que l'hiver soit associé à la mort... puisque d'après moi tout s'endort, se repose, étant donnée si au printemps tout revient à la vie comme plusieurs disent, ce n'est sûrement pas parce que la nature ressuscite! Néanmoins, c'est joliment écrit!

Anonyme a dit…

Dommage pour le mot Mort, tout est éternel recommencement... je me serais arrêté à Amer.

L'année prochaine les cerisiers refleuriront...

Cécile a dit…

C'est certain que l'hiver n'est pas synonyme de mort, néanmoins, nombreux végétaux et animaux s'endorment à cette période. Et puis, cela participait au jeu poétique du poème qui s'éteint.
Allez, pour le plaisir, petite réécriture avec mise en avant de la ronde que forme les saisons.

Mort,
Amer,
C'est l'hiver,
Morne saison.
Puis, vient le printemps,
Temps des amours en fleurs
Qui dévoilent au ciel leur coeur,
Leur ardeur, après quelques temps,
Car, le doux été est arrivé.
Les feuilles rougissent dans les branches,
Place au feu de l'automne resplendissant,
Et tourne les saisons : la neige est blanche.