mercredi 9 septembre 2009

Marc et Animia - Episode 6

Chapitre 2 : Une surprise

Dring ! Dring ! 6h40, oh, non ! Je sortis difficilement du sommeil, j’aurais donné beaucoup pour rester au fond de mon lit bien chaud…mais pas douillet du tout. Je me mis debout et clignai des yeux mais la forme étendue sur le plancher ne disparut pas. Pour y voir plus clair, je tirai le rideau et fus attiré par l’absence de blanc sur le rebord de ma fenêtre - et moi qui commençais à y croire ! - j’ouvris la fenêtre mais il n’y avait effectivement rien, pas le moindre mot. C’est alors que retentit une plainte, je me retournai et vis une fille à la peau si blanche quelle en semblait trans-parente. Elle possédait une immense chevelure violette aux reflets bleutés. Dans sa petite main, elle tenait un papier, je me suis penché pour le prendre. Je lus à ma plus grande surprise ceci :
Monsieur Marc, correspondant d’Animia, suivant ses derniers ordres, je l’ai mis dans une navette de secours et je l’ai conduite sur Terre où je l’ai laissé. Elle est partie car des pilleurs Hantomiens étaient à sa porte.
R.Obbots

Je repliai le papier et réfléchis à toute allure. Ce papier me disait que cette jeune fille venait de Zywak et que c’était ma correspondante. Tout à coup, elle ouvrit ses yeux, ils étaient noirs comme du charbon.
– Ashro ! prononça-t-elle.
– Pourquoi es-tu ici ? demandais-je sans répondre à son bonjour.
Elle sortit de la poche de sa tenue deux minuscules appareils, elle en accrocha dans son oreille et fixa l’autre à mon oreille.
– Je ne connais pas la sonorité du français et puis de toute façon, tu ne comprends pas le Zywakien, aussi je nous ai mis des traducteurs pour que nous puissions nous comprendre, m’expliqua Animia d’une voix mélodieuse qui m’enchanta.
Je ne dis mot.
– Marc, je ne savais vraiment pas quoi faire, j’ai paniqué et me voilà.
– Ce n’est pas grave, le problème c’est que nous sommes dans un lycée et que tu ne peux sortir, car tu ne ressembles pas suffisamment aux terriens.
– Marc, qu’allons nous faire ?

1 commentaire:

Michèle a dit…

Une bonne surprise!