vendredi 16 octobre 2009

La belle





J'ai couché la belle
La belle éplorée
J'ai allongé celle
Qui me fait rêver.

Dans un lit de roses,
Je l'ai déposé.
Elle a pris la pose,
Je l'ai embrassée.

Au creux de l'oreille,
Elle m'a murmuré,
Des mots sans pareils
Qui m'ont bouleversé.

On a fait l'amour
Tout au fond du lit,
Cela a duré des jours,
Et aussi des nuits.

Elle m'a quitté,
Elle s'est enfuie :
Étais-ce une fée,
Une larme de pluie ?

3 commentaires:

Mieuveau Dormir a dit…

au près de ma blonde qu'il fait bon dormir... enfin dormir, di on beut

Dehors Mire a dit…

c'est bien quand cela dure, mais il faut dormir un peu!

Michèle a dit…

Et l'on ne sait jamais si l'on rêve ou si l'on est éveillé.
vive les fées!