mardi 27 janvier 2009

Greniers


Certaines idées sont des clichés. Les greniers, c'est connu, sont des lieux étranges et fantastiques où tout peut arriver. Et c'est pourquoi, ils inspirent. Les malles et les armoires qu'ils peuvent contenir sont des portes vers un ailleurs merveilleux. On entre dans l'armoire et on ressort dans un autre monde. On se cache dans la malle et quand on la rouvre, on se retrouve dans le passé.


Maintenant, imaginez deux adolescents qui s'ennuient pendant leurs vacances à la campagne. Ils sont chacun de leur côté, chacun ayant été emmené par leurs parents contre leur volonté dans un trou perdu. La fille s'ennuie jusqu'à ce qu'elle découvre sous le toits, une pièce pleine de meubles et objets empoussiérés. Le garçon ne sait que faire jusqu'à ce qu'il apprenne l'existence du grenier. Ils entreprennent des fouilles respectives. La fille s'émerveille devant de vieilles lettres d'amour retenues par un ruban bleu fané. Le garçon regarde avec intérêt des médailles. Et, puis, pour s'amuser, il enfile une vieille redingote tandis qu'elle essaye une robe de bal à la dentelle jaunie. Elle fait virevolter sa jupe, il redresse les épaules... et ils se retrouvent chacun à la place de l'autre. Dans le corps de l'autre. Parce que, c'est connu, dans les greniers, tout peut arriver.




3 commentaires:

Michèle a dit…

intéressante variante du thème
croisement de deux idées: échange des corps et voyage dans le passé
il va falloir développer tout ça!

Le Tour Niquet a dit…

Ben ça alors, c'est malin! et qu'est-ce que l'on fait maintenant?

hien, hein ?????

Femino a dit…

Et pourquoi il fait pas virevolter sa cape le gars et que c'est la fille qui fait cela?