mardi 20 janvier 2009

L'échange


Au Japon, on échange couramment ses journaux intimes avec un ou une amie. De nos jours, partout dans le monde, par le biais du web, les journaux intimes sont partagés avec n'importe qui. Dans les deux cas, il y a une volonté d'échange et au final, on choisit ce que l'on montre.
Ainsi, le journal intime en tant que cahier que nul autre que soi, ne doit voir, continue d'exister. Le journal intime sera caché, éventuellement fermé par une ridicule petite clef dorée ou argentée, et protégé des regards indiscrets.

Maintenant, admettons que ce cahier soit en fait relié à un autre, et que quelqu'un quelque part, puisse le lire et commenter ce que vous avez choisi de garder pour vous. Quelle sera votre réaction ?

Elsa, elle, ne peut s'empêcher de penser que c'est sa petite soeur qui lui joue un mauvais tour. Elle cache avec plus de soin son précieux journal, mais en vain, car les commentaires ne cessent pas. Elle l'emporte alors partout avec elle, y compris au lycée, et est obligée d'admettre qu'elle est face à un phénomène surnaturel. Dès lors, son journal devient un lieu d'échange avec ce mystérieux inconnu dont elle s'efforce de découvrir l'identité.

Est-ce quelqu'un de son lycée ? Quelqu'un de son âge ? Peut-être est-ce un extraterrestre. Ou bien un fantôme. Un être invisible. A moins que ce ne soit quelqu'un qui se trouve dans le futur ou dans le passé. A force d'échanger, Elsa est tombée amoureuse et, de son côté, le mystérieux inconnu ne semble pas indifférent à l'adolescente de dix-sept ans.

Pour une fin tragique, l'inconnu devra vivre dans un passé lointain et Elsa ne pourra que se recueillir sur sa tombe. Pour quitter le domaine du fantastique et tomber dans la science-fiction, l'inconnu devra être un extraterrestre qui viendra peut-être enlever Elsa dans sa navette spatiale. Pour une fin guimauve, ce sera un garçon de son temps et de son âge. Pour une fin en demi-teinte, ce sera quelqu'un du futur et Elsa devra attendre qu'il naisse pour le retrouver. Et pour une fin heureuse, il suffira que l'inconnu soit à même de venir la chercher à la porte de son lycée, quand bien même il aurait dix ou vingt ans de plus qu'elle.

3 commentaires:

French lover a dit…

NOn au fossé entre génération!

Michèle a dit…

un titre proposé: qui m'écrit?
dans certains livres il y a plusieurs choix possibles proposés au lecteur
celui-là s'y prête bien!

Le troll magicien a dit…

Une histoire sans fin,
Un génie au fond du livre
Un extra terrestre

Le passé du grimoire, la Sci-fi et la fantasy...