jeudi 26 mars 2009

Il était une fois - Episode 35


Ornella entendit tout à coup la voix de Louve résonner dans sa tête. Sa première pensée fut : Louve est folle, puis elle écouta ce qu'elle lui disait.
– Je peux si je veux ne me faire entendre que d'une seule personne. La deuxième réponse est troll. Des histoires trolles.
– Le troll...et... reprit Ornella.
– Plus qu'une minute, déclara le démon.
Avec l'aide de Louve, la sorcière parvint à résoudre la charade.
– Vert, hi...température...donc t et y la forme du bâton du sourcier soit Vérité. Le troll et Vérité...une existence conjuguée...c'est pareil, déclara finalement Ornella avec soulagement.
– Bien. Prochaine victime s'il vous plaît, dit le démon.
– Il doit s'agir de moi et de mois de mars évidement, plaisanta Libellule.
– Cela se boit au propre comme au figuré. Mêlé à la faute.
Le lutin se gratta la tête et grommela des choses incompréhensibles. Une bonne minute s'écoula.
– Alors ?
– Le vin se boit au propre, quand on a fauté, il faut boire le calice jusqu'à la lie. Mais pourquoi 'mêlé' ? murmura Libellule.
– C'est à toi de me le dire, se moqua le démon.
Kinglion s'agita, il avait trouvé la réponse, il avait compris. Il traversa la blanche forme de Spiolys qui émit un petit cri de surprise. Le lutin se retourna et voyant Kinglion et Spiolys ensemble, eut comme un éclair de génie.
– Le vin magique. La poudre magique mêlée au vin, c'est ma faute ! s'exclama Libellule.
– Il y a eu tricherie, marmonna le démon.
– Nous n'avons pas prononcé un mot et nous n'avons rien mimé du tout. J'ai eu une crampe, c'est tout, protesta Kinglion.
La créature démoniaque se gratta pensivement le front, ne sachant quelle décision prendre.
– Admettons, vous êtes les gentils, vous n'êtes pas sensés mentir et tricher comme des arracheurs de dents, passons-donc au mois d'avril. J'ai appelé Piscis à comparaître et ce n'est pas un poisson d'avril latin,annonça-t-il finalement.
Piscis ne goûta pas à la plaisanterie. Il savait parfaitement que son nom signifiait poisson en latin et cela ne l'enchantait pas, mais alors pas du tout.
– Qui est-ce qui n'est bon qu'à la flamme, meurt dans l'air, vit dans l'eau et a quatre pattes ? demanda le démon.
– Le poisson, c'est facile comme réponse, affirma Piscis.
– Facile... Oui, mais ce n'est pas ça cher quadrupède, ricana le démon.
– Oh ! Je vois, il s'agit de moi, fit Piscis avec colère et dégoût.
– Bien, il a compris. Mais c'est à mai maintenant, immédiatement, plaisanta l'odieux démon.
– Mais, c'est qu'il se croit drôle en plus ! s'écria Nyssa.
– Je me pique d'avoir de l'humour, oui. Qu'est-ce que le mois de mai justement ? interrogea le démon.
– Le mois du printemps, balbutia l'elfette.
– Hum... Ce n'est pas faux, MAIS ce n'est pas la bonne réponse. Essaie encore !
– Le mois des clochettes blanches dentelées, répondit Nyssa.
– Hein ? C'est faux, affirma le démon.
– Comment, mai n'est pas le mois du muguet ? s'étonna l'elfette.
– Si, mais fallait prononcer le mot muguet, déclara le démon de parfaite mauvaise foi puisqu'en fait il n'avait pas saisi la subtilité de la réponse de Nyssa.
– Démon d'opérette ! s'exclama Piscis qui s'était fait souffler cette réplique par le lutin.
– Je devrais pénaliser les insultes, mais dans ma bonté extrême, je vais vous épargner. Au tour de juin !
– J'attends la question, dit simplement l'oracle.
– Passé, présent et avenir y font face et doivent tous supporter ce battement d'ailes.
L'oracle se mordit nerveusement la lèvre. Une minute s'écoula sans qu'il émette un seul son. Les battements des cœurs de nos amis s'intensifièrent, ils retinrent leur souffle en attendant que les lèvres de l'oracle bougent, mais rien ne venait, et dans l'atmosphère de plus en plus pesante, nos amis s'inquiétèrent. Pierrot semblait perdu dans une méditation profonde.
– Plus que 3 secondes, cria le démon.


1 commentaire:

Michèle a dit…

chouettes devinettes
pause dans l'action:sacré démon!