mercredi 8 avril 2009

Il était une fois - Episode 40


Des ailes noires et dentelées poussaient sur le dos des chevaux, leurs sabots se transformaient en griffes acérées et leurs têtes devenaient pointues comme un bec. Leurs dents d'herbivores étaient maintenant effilées et coupantes, ils n'y avaient plus grand chose de chevalin dans ces sept monstres. Louve et Kinglion sentirent le danger avant de le voir. Ils interrompirent l'oracle qui avait commencé à leur faire des révélations sur la ville sanglante mentionnée par la prophétie. En un instant, la pagaille régna. Itnaï fut attrapée par les griffes d'un cheval, mais le chevalier qui avait déjà récupérer son arme trancha la tête du coupable. Louve avait sauté sur la croupe de l'un des chevaux et mordait à belle dents, Kinglion d'un coup de patte avait déchiré une aile. Piscis se battait à coup de sabots, n'ayant pu ramasser à temps son épée tandis qu'Ornella lançait des éclairs magiques sur les chevaux. Yvi se servait de son poignard soutenu dans son effort par Vérité qui cognait les bestiaux avec sa puissante masse. Nyssa s'était prudemment éloignée, accompagnée de Libellule et de Pierrot. Malheureusement les membres tranchés des créatures repoussaient avec une constance terrible. Le combat s'en trouva prolongé, mais finalement Louve en acheva un de sa gueule puissante, le chevalier un autre en plongeant son épée dans le cœur de la créature, Ornella en foudroya un, Vérité de sa bonne vieille masse acheva le quatrième, Spiolys se chargea du cinquième en procédant de la même façon qu'avec le dragon, Kinglion déchiqueta de ses griffes le sixième et le dernier s'écroula grâce aux efforts d'Yvi et Piscis.

– Bon, où en étais-je ? demanda l'oracle à peine ses amis eurent fini de tuer les chevaux monstrueux.
– Dis, tu exagères, s'écria Vérité.
– Laisse nous le temps de souffler, ajouta Piscis.
– Je trouve très bien moi qu'il fasse de l'humour, protesta Libellule.
– C'était de la routine pour vous cela, déclara Nyssa.
– Cela nous a en effet permis de faire un peu d'exercice, approuva Kinglion.
– Un douloureux exercice, murmura Itnaï qui avait été blessée par les griffes.
– Ce n'était pas de la routine pour tout le monde, pensez à Itnaï, déclara le chevalier.
– Pauvre chérie ! s'exclama Nyssa en se précipitant pour soigner cette dernière.
– Reprenons tout de même la conversation avant qu'une catastrophe arrive, intervint Ornella.
– « Quand la ville sanglante sera juste devant les douze mois, ils arriveront au repaire du mal. Pour triompher, ils devront atteindre le porche Saint, sous sa protection, ils ouvriront la prison du mal. Leurs mains les unes sur les autres dans l'ordre des mois, ils déclameront les vers suivants. » Vers que je suis encore en train de déchiffrer, annonça Pierrot.
– Comment cela se fait que les autres Oracles n'aient pas traduit en entier la prophétie ? demanda Louve.
– Ils n'étaient pas assez compétents, et sans me vanter je réunis le pouvoir de plusieurs Oracles, répondit le petit garçon.
– Maintenant que nous avons la solution, parlons de la façon dont nous agirons dans la ville, suggéra Yvi.
Les autres acquiescèrent, ils se rapprochèrent les uns des autres pour se concerter.



1 commentaire:

Michèle a dit…

Impressionnante image que celle de la mutation des chevaux
à peindre!
cela varie les combats