mercredi 22 avril 2009

Il était une fois - Episode 46


Un long hurlement de loup retentit. Le chevalier harcelé par les monstres attacha avec un bout de corde le corps de Louve sur son dos et fit reculer les monstres à grands coups d'épée. Le lutin constata que le mal était trop concentré sur son combat avec la sorcière pour se préoccuper de la boîte. Il la ressortit noire de saletés et se mit à la pousser vers l'église qu'il apercevait au loin. Pendant ce temps, Piscis et Nyssa progressaient lentement vers la place. Chaque pas exigeait un effort considérable et pour dix qu'ils avançaient, ils devaient reculer de neuf à cause des monstres.

Avec hésitation, Nyssa fit une proposition à Piscis :
– Comme je suis une elfette guérisseuse, je peux dégager une fumée soignante, aussi si tu galopes avec moi sur ton dos jusqu'à l'église, je te protégerai grâce à cette fumée. Dès que tu seras blessé, la fumée te guériras, tu seras quasiment invincible, mais il faudra te presser parce que cela peut me tuer...
Piscis n'hésita pas et bientôt, environnés de fumée, Nyssa et le centaure se mirent à galoper. Piscis fila comme une flèche. Ils atteignirent le porche de l'église après une course effrénée. Epuisés, ils ne discutèrent ni avec Itnaï ni avec Yvi. Ils se contentèrent de faire comme elles et de guetter l'arrivée de leurs amis tout en écoutant les armes qui s'entrechoquaient. Le mal après s'être acharné sur le troll et la sorcière, alla agacer un peu Kinglion et Spiolys. La férocité du mal incita le lion à ordonner au fantôme qui ne risquait pourtant pas grand chose de rejoindre les autres sous le porche. Au départ Spiolys ne voulut pas, mais devant l'insistance de Kinglion, elle obéit à contrecœur.
– Quoi vous êtes déjà cinq sous ce maudit porche ! s'exclama soudain le mal d'une voix mauvaise.
Pendant qu'il regardait l'église, Kinglion en profita pour filer dans une maison où il se cacha. Le mal furieux le chercha du regard, puis s'en prit de nouveau à Ornella et Vérité qui avaient atteint les dernières maisons avant la place de l'église. La sorcière et le troll se séparèrent d'un commun accord. Le mal qui croyait ne pouvoir faire qu'une bouchée du troll fondit sur lui. Vérité entra dans une maison aux trois quart détruite, mais ne put se cacher. La noire ombre du mal l'atteignit, et le troll s'écroula comme mort. Le mal hurla de plaisir, un seul mois mort suffisait à assurer sa victoire. Sans Janvier, la prophétie ne pourrait pas s'accomplir. Il se précipita ensuite sur Ornella qui n'était plus qu'à dix mètres de l'église.


1 commentaire:

Michèle a dit…

on les suit de près...la suite! vite!