mardi 21 avril 2009

Il était une fois - Episode 45


Le mal crut la sorcière, et il se rapprocha d'Ornella et de ses deux compagnons en flottant dans les airs. Un rude combat magique s'engagea alors entre la sorcière et le sinistre nuage. Les autres mois combattaient sans relâche les monstres du mal qui ne cessaient de les attaquer. Yvi et Itnaï que le mal avait traité comme quantité négligeable furent les premières à arriver sous le porche de l'église. Là, elles étaient protégées de la déferlante des âges. Elles contemplèrent avec dégoût la ville ensanglantée et écoutèrent avec inquiétude le cliquetis des armes et les cris des combattants. Yvi avait maintenant presque cent ans et avait des difficultés à respirer. Itnaï était à présent une belle jeune fille. Elles frissonnaient d'horreur. Le hasard des combats réunit Nyssa et Piscis : la première avait fuit, le second avait poursuivit un monstre. Ornella faiblissait sous les attaques du mal et elle ne put maintenir plus longtemps l'illusion de la boîte. Le mal se détourna alors d'eux pour trouver la véritable boîte, mais la sorcière, craignant que cette dernière ne soit vite découverte, puisa dans ses forces vitales pour refaire une illusion. Cette fois-ci des centaines de boîtes apparurent dans la ville. Le mal hurla de rage et s'en prit de nouveau à la sorcière. Le lutin secoué par le faible courant du caniveau qui le transportait lui et la véritable boîte, croisa un rat affamé qui l'attaqua. Heureusement, Libellule avait pour arme une aiguille et jouant du poignet, il blessa le rat avant de réussir à l'embrocher. L'illusion des boîtes tremblotait et d'un instant à l'autre allait finir. Libellule, bloqué par le cadavre du rat, poussa de toutes ses forces la boîte dans un tas d'immondices afin de la dissimuler. L'illusion s'éteignit. Ornella lançait sans s'arrêter dans l'air lourd et écœurant des formules contre le mal afin de parer ses attaques. Le flair de Vérité l'aidait bien : celui-ci lui indiquait en effet la nature du flux magique, aussi la sorcière prononçait immédiatement une formule adaptée. Leur camarade de combat, l'oracle glissa sur une flaque du sang, le faisant sortir hors du bouclier de protection magique d'Ornella. Le mal l'attrapa immédiatement. Le sombre nuage tint un instant par le pied Pierrot, puis le lança à l'une de ses créatures qui s'apprêtait à le dévorer quand le corps du petit garçon disparut. La créature démoniaque sentait encore le corps chaud entre ses griffes, mais ne le voyait plus. Surprise, elle lâcha l'être qu'elle ne voyait plus sur le sol. L'oracle avait été rendu invisible grâce à Ornella, malheureusement, il était assommé. Les combats continuaient de plus belle quand soudain une voix d'une pureté extraordinaire retentit dans toute la ville. C'était un cri de douleur. La voix de Louve profondément blessée avait éclaté à l'air libre. Un bref instant les combats cessèrent, cependant ils reprirent dès que le son s'éteignit. Yvi murmura à Itnaï :

– Louve ne pourra plus jamais parler, la voix donnée par le génie, était trop pure pour ce monde. En criant hors des esprits, Louve a tué sa voix. Elle devait souffrir tellement qu'elle a dû agir instinctivement. Espérons qu'elle ne soit pas morte.



1 commentaire:

Michèle a dit…

un souffle épique!
c'est très visuel
ménagez nos héros!