jeudi 9 avril 2009

Il était une fois - Episode 41


Au château Pouly, toujours et encore les mêmes.

– Nous n'entendons plus rien, grommela Ever déçu.
– Ils murmurent et, Pouly ronfle, alors ça n'aide pas, ajouta Every.
– Si nous ne pouvons rien savoir, j'arrête d'animer l'image du miroir, déclara Enial que cette utilisation quasi constante de son énergie magique fatiguait.
– Ah non ! Nous risquerions de manquer quelque chose, protesta Several.
– Là, nous ne ratons rien du tout. Allons plutôt faire un tour dehors, suggéra Never.
Les autres approuvèrent et ils sortirent de l'étroite pièce qu'ils n'avaient presque pas quittée depuis le départ des voyageurs. Ils montèrent dans les étages supérieurs du château, abandonnant Pouly qui dormait et le garde qui préférait rester chez lui en attendant leur retour. Les Skins et Enial se dégourdirent les jambes avec joie. Ils coururent dans les couloirs déserts cherchant quelqu'un qui accepterait de leur donner des nouvelles. Finalement, ils rencontrèrent le chef suprême lui-même. Never courait comme un fou quand, au détour d'un couloir, il buta littéralement contre le chef, tous les deux s'écroulèrent sur le sol.
– Quel est l'imbécile qui se permet de courir dans les couloirs ? questionna l'elfe d'une voix furieuse.
– Nous vous cherchions votre Altesse, mentit Ever.
– Que se passe-t-il ?
– Ils ont récupéré la boîte, rencontré le dernier mois et sont maintenant tout près de la ville sanglante, résuma Several.
– Bien, mais cela ne vaut pas la peine de courir dans les couloirs.
– Nous étouffions un peu dans l'espace restreint de la pièce et rien n'arrivait, aussi nous étions en quête de nouvelles et nous en profitions pour nous dépenser un peu, avoua Enial.
– Je peux vous trouver des remplaçants si vous en avez assez...
– Non, non, non. Nous aimons notre rôle. Nous éprouvions juste le besoin de respirer un peu, contra Every.
– Les couleurs ne tiennent pas malgré les efforts des magiciens, elles ne s'étendent jamais loin en plus, informa le chef.
– Merci votre Seigneurie, nous allons nous en retourner dans notre antre, déclara Never.
Les Skins et Enial s'éloignèrent en marchant, mais dès qu'ils furent hors de vue du chef, ils se remirent à courir. Manque de chance le chef, qui n'avait pas été nommé chef pour rien, s'était douté de cette action, aussi dès qu'il crut entendre les bruits d'une course, il hurla :
– N'oubliez pas : vous n'avez pas le droit de courir dans les couloirs !
Les Skins et Enial, surpris et honteux comme des écoliers pris en faute, se mirent au pas et c'est doucement qu'ils descendirent les escaliers pour rejoindre leur poste de surveillance. Avant de se remettre devant le miroir, Ever constata tout haut :
– C'est étrange de vivre par procuration la vie des autres, mais cela nous permet de nous évader de la nôtre.

Les douze compagnons avaient repris la route cendrée après avoir mis au point un plan. Ils marchaient, désormais privés de chevaux. Deux par deux, ils discutaient en avançant d'un pas rapide. L'oracle chargé de déchiffrer les vers de la prophétie avait le privilège d'être porté par Piscis. Le centaure se voyait ainsi obligé de rester muet pour laisser travailler Pierrot. Yvi avait sur son épaule le joyeux Libellule qui lui racontait des histoires drôles et des plaisanteries grivoises. La voix de Louve résonnait seulement dans la tête de Nyssa, aussi l'elfette répondait en chuchotant aux questions posées. Le chevalier parlait avec Itnaï qui ne voulait plus quitter d'un pouce ce dernier depuis qu'il l'avait sauvée du cheval mutant. Son babil agréable enchantait l'oreille du chevalier. Vérité et Ornella philosophaient ensemble comme ils avaient déjà fait dans le labyrinthe. Quant Spiolys et Kinglion, ils tentaient de retrouver des bribes de leurs mémoires. Tout était calme et en paix... malheureusement, cela ne devait pas durer.


2 commentaires:

Michèle a dit…

Retour au château...
C"est de bonne guerre...euh de bon conte!!

Lecomte Hébon a dit…

Les bons contes font les bons amis ;)))))) LOL